Un bon plat familial

Une de mes recettes fétiches qui est totalement inspirée du livre de Joël Robuchon et Christian Millau, Le Meilleur et le plus Simple de la France. Contrairement au grand chef, je  préfére cuisiner un rôti dans l'échine alors que celui-ci préfére le filet mignon de porc. Je trouve le filet souvent trop sec, alors que l'échine est beaucoup plus fondante.

005_1

Pour 5 à 6 personnes

 

1 rôti de porc dans l'échine de 1 kg • Une vingtaine de pruneaux • 40 cl d'un vin blanc sec et bien fruité • 2 pincées de canelle (facultatif) • ½ feuille de laurier • 60 g de beurre • 1 c. à s. d'huile de tournesol ou de pépins de raisin • 1 c. à s. généreuse de gelée de groseille • 2 belles c. à s. de crème fraîche épaisse •  Sel et poivre du moulin.

 

Préparation :10 min • Macération : 2 h • Cuisson : 1 h 10.

 

  1. Verser le vin dans une casserole avec le laurier  et la canelle, amenez à ébullition et faire flamber.
  2. Verser le vin chaud sur les pruneaux et  les laisser macérer pendant 2 h.
  3. Saler et poivrer le rôti de porc.
  4. Faire chauffer dans une cocotte en fonte l'huile et le beurre et y faire dorer le rôti de porc sur toute les faces puis mouiller avec une louche de vin blanc de macération, couvrir et laisser cuire à couvert  à feu doux pendant 1 h 10 tout en continuant de mouiller le rôti de temps en temps.
  5. Retirer le rôti de la cocotte et le couvrir d'une feuille de papier aluminium pour le tenir au chaud.
  6. Déglacer la cocotte avec le reste de vin de macération et bien frotter les sucs avec une cuillère en bois. Incorporer la gelée de groseille, laisser fondre tout en remuant, la sauce doit réduire à petits bouillons pendant 5 min puis incorporer la crème fraîche, laisser réduire à nouveau quelques minutes. Rectifier l'assaisonnement.
  7. Déposer le rôti en tranches dans un plat de service et verser dessus la sauce et les pruneaux.
  8. Déguster bien chaud.

006_1

Accompagnement : j'ai l'habitude servir avec ce rôti, une purée de pommes de terre et cèleri rave qui se marie particulièrement bien avec la sauce aux pruneaux.

 



© Véronique Cardineau 2007-2010, tous droits réservés