Des morfales ont tout avalé !

Ils me m’ont même pas laissé le temps de faire une photo. Ils ont tout mangé avec le foie gras ! Donc… pas d’image pour illustrer la recette aujourd’hui. J’ai calculé ces proportions pour 4 personnes, mais la prochaine fois, je les double. Je n’ai pas mis de 4-épices, car la confiture accompagne  le foie gras aux épices et au porto, donc il  y aura suffisamment de parfums en bouche. Il ne faut pas abuser des bonnes choses, comme ici des épices, car trop de parfums tuent le foie gras qui perd, alors, toute sa saveur originelle.
Cette confiture est délicieuse avec un foie gras poêlé, mais aussi avec magret et aiguillettes de canard ou rôti et côtes de porc.

oignon_echalote
Pour 4 personnes
2 oignons
2 belles échalotes longues
2 cuil. à soupe de raisins secs
2 cuil. à soupe d’huile d’olive
2 cuil. à soupe de gelée de groseille
2 pincées de 4-épices (en option)
Sel et poivre du moulin





Préparation : 5 min
Cuisson : 45 min

  1. Peler et émincer finement les oignons et les échalotes.
  2. Faire fondre les échalotes et les oignons légèrement salés dans une poêle avec l’huile d’olive à feu doux. Ajouter un verre d’eau et les raisins secs et éventuellement les 4-épices et laisser « compoter » à feu doux, il ne faut pas que ça caramélise. Dès que l’eau s’est évaporée, ajouter de nouveau un verre d’eau. Ajouter de l’eau et laisser réduire tant que la confiture n’a pas pris une jolie couleur dorée. Dès que toute l’eau est évaporée, incorporer à la fondue,  2 cuillères à soupe de gelée de groseille et bien mélanger. Dès que la gelée a fondu, laisser cuire à petite ébullition encore 2 minutes.
  3. Verser la confiture dans un pot et laisser refroidir avant d’entreposer au réfrigérateur.
  4. Servir la confiture avec le foie gras.

Genèse de la recette
Dans une autre vie, c’est-à-dire, il y a très longtemps, j’ai dégusté chez des amis un foie gras au torchon réalisé par Monsieur. C’est toujours lui qui est au fourneau quand ils reçoivent, normal ! Il fait très souvent des reportages sur les grands chefs qui lui refilent, de temps en temps, quelques petits secrets. Comme accompagnement, il nous avait concocté une confiture d’oignons absolument délicieuse et son astuce : du sirop de grenadine. Problème ! Je n’ai jamais de sirop de grenadine  dans mes placards, et j’oublie toujours d’en acheter mais j’ai toujours  de la gelée de groseille. Donc, ma gelée de groseille rend toujours visite à ma confiture d’oignons et elles s’entendent très bien toutes deux. C’est un régal, la preuve : ils ne m’ont rien laissé !

© véronique Cardineau 2007, tous droits réservés.