Excellents !

Voici une nouvelle version de cette recette qui m’a été largement inspirée par Super Tatanne  et merci à son frère qui le lui a donné. Je crois que je préfère celle-ci à celle plus classique préparée avec du vin blanc, voir ici. Ces calamars dégagent un arôme puissant et sont absolument délicieux. Ce plat ayant été cuisiné à Bordeaux, il n’y a ni thym, ni laurier, ceux-ci étant bannis de la maison par ma chère maman. À vrai dire, je ne sais pas si, ils auraient apporté un plus à ce plat délicieux. Je récidiverai, de toute façon, à Paris avec ces herbes, pour goûter la différence !
Et merci à Mamounette qui, avec son commentaire sur mes calamars à l'Armoricaine, m'a donné envie de chercher une recette avec du vin rouge.

calamars_americaine

Pour 2 personnes

  • 300 gr de chair de calamars coupée en morceaux ou en anneaux
  • 1 bel oignon
  • 1  échalote
  • 3 gousses d'ail
  • 2 clous de girofles
  • 1 feuille de laurier (facultatif)
  • 1 petite branche de thym (facultatif)
  • 1 petite boîte de concentré de tomates
  • 30 cl de vin rouge ( pour nous du saint-émilion AOC)
  • 2 c. à c. de sauce soja
  • 2 c. à s. d’huile d'olive
  • Piment d’Espelette
  • Sel

Préparation : 15 min
Cuisson : 1 h

  1. Peler et hacher l’oignon et l’échalote.
  2. Peler et dégermer les gousses d’ail puis les hacher finement.
  3. Faire revenir l'ail, l'échalote et l'oignon sans coloration avec l’huile d’olive dans une cocotte, ajouter les anneaux de calamars et les faire légèrement revenir.
  4. Mouiller avec le vin rouge, la sauce soja, ajouter la petite boîte de concentré de tomates, plus 2 pointes de piment d'Espelette, saler légèrement.
  5. Laisser mijoter à petit feu et à couvert, au minimum une heure puis rectifier l’assaisonnement (plus la cuisson est longue plus les calamars sont tendres. Une cuisson trop rapide laissent les calamars coriaces).
  6. Servir  avec du riz  ou des pâtes fraîches.

calamar_amerciane_gp

© Véronique Cardineau 2008, tous droits réservés.