Une provision de parfums

Il y a une chose très énervante quand on achète un bouquet de basilic et que l’on n’utilise pas toutes les feuilles : les feuilles restantes s’abîment très vite et donc à moins de faire une sauce pistou rapidement, on est obligé de jeter le bouquet noirci.
Je fais donc ce pistou systématiquement avant que le bouquet ne flétrisse.
L’avantage : le pistou se conserve plus d’un mois au réfrigérateur et c’est très pratique d’en avoir sous la main pour des pâtes, des poissons grillés ou rôtis ou des salades de tomates et ce particulièrement l’hiver quand le basilic est rare et à un prix prohibitif sur les étals du marché.

pistou

Pour un petit bouquet de basilic, il faut :

  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl d’huile d’olive

Préparation : 5 min
Conservation : 1 mois et plus

  1. Laver et sécher les feuilles de basilic, couper les queux.
  2. Peler la gousse d’ail.
  3. Mettre le tout dans le bol du mixeur avec l’huile d’olive et mixer jusqu’à l’obtention d’une sauce homogène.
  4. Entreposer dans un pot hermétique au réfrigérateur.

Évidemment le pistou sera meilleur si on travaille le basilic et l’ail au pilon dans un mortier et que l’on monte le pistou à l’huile comme une mayonnaise. Cela prend plus de temps et on n’a pas toujours un mortier sous la main.

© Véronique Cardineau 2008, tous droits réservés.