Rapide et délicieux


La grosse chaleur est enfin arrivée à Bordeaux et nous n’avions plus du tout envie d’accommoder les côtes de veau, qui attendaient dans le frigo, avec de la crème fraîche. Donc… Je suis partie à la recherche d’une recette plus légère et suis tombée sur celle-ci, sur le site de Elle à table.  La gremolata est normalement plus connue – tout en moins en France - pour préparer l’osso bucco mais en fait c’est un excellent accompagnement pour aromatiser un autre morceau de veau, ou même, toutes autres viandes blanches et aussi des pâtes, bien entendu ! C’est parfumé et très frais. Quant à la côte de veau, elle était onctueuse et très tendre. Bref, un régal. Nous l’avons accompagnée  de légumes, pour nous ce jour-là, un reste de pipérade.

cote_de_veau_gramolat

Pour 2 personnes

  • 2 petites côtes de veau de 200 g chacune
  • Le zeste d’un demi citron non traité
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1 quinzaine de branches de persil plat
  • 2 pincées de  gros sel de Guérande
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 10 g de beurre

Préparation : 5 min
Cuisson : 4 min

  1. Prélever  à l’aide d’un couteau économe le zeste d’un demi citron.
  2. Peler et dégermer la gousse d’ail.
  3. Laver et équeuter les branches de persil.
  4. Déposer les zeste de citron, le persil et la gousse d’ail dans le bol du mixeur avec le sel de Guérande et mixer jusqu’à l’obtention d’un hachis. Réserver.
  5. Faire fondre le beurre dans l’huile d’olive dans une poêle et y faire cuire les côtes de veau 2 minutes de chaque côté.
  6. Déposer les côtes de veau avec le jus de cuisson dans un plat, les tartiner de la gremolata et recouvrir le tout d’une feuille de papier aluminium. Laisser reposer pendant 5 minutes puis servir.

chef_deco

Le chef déco nettoie les bords du plat !

© Véronique Cardineau 2008, tous droits réservés.