Le problème avec les fruits d’été, c’est qu’il devient de plus en plus difficile de trouver des fruits mûrs à point. Abricots, pêches, brugnons sont la plupart du temps cueillis quand ils sont joliment colorés, certes, mais durs, donc pas à maturité. Résultat, ils sont immangeables à moins de les transformer en compote que l’on va allègrement sucrer. Quant aux fraises, elles ne se conservent malheureusement pas très longtemps et à moins de les consommer de suite, il vaut mieux les transformer en coulis avant qu’elles ne tournent de l’œil. Donc pour éviter de jeter des fruits avant qu’ils ne perdent la boule dans le compotier, on en est réduit à s’adapter et improviser des entremets qui, somme toute, sont plutôt très agréables à déguster.

triffle

Donc voici ce que nous avions :

  • 1kg de pêches de vignes et d’abricots durs comme des boules de pétanque
  • Une petite jatte de fraises qui s’ennuyaient ferme dans le frigo depuis deux jours

  1. Pêche et abricots sont réduits en compote avec 4 cuillères à soupe de cassonade.
  2. Les fraises sont triées, les parties abîmées, coupées. Les fraises sont ensuite mixées puis portées à ébullition avec quelques framboises surgelées, un filet de citron et un peu de sucre. Le coulis est ensuite passé au chinois.
  3. Le tout  est entreposé au réfrigérateur.

Ou comment improviser un dessert.

Le triffle est, je sais, très tendance, mais j’y vois surtout un moyen de faire des couches diverses dans une verrine avec des petites choses que l’on a sous la main pour improviser un dessert. Nos grands-mères nommaient ça un entremets et les servaient dans des coupelles ! J’adhère totalement aux deux !
En voici un, réalisé avec  les moyens du bord :

  1. Émietter quelques palets bretons au fond d’une coupelle, recouvrir de compote de fruits et ensuite de crème* Jock®. Arroser le tout de coulis fraises-framboises.

Tout le monde a aimé.

* La crème Jock® peut être remplacée par une crème anglaise, mais celle-ci contient des œufs donc plus lourde. Or je voulais un entremets plus léger.
Pour la crème Jock® voir mon précédent billet ici

triffel_gp

© Véronique Cardineau 2008, tous droits réservés.