Et une pâte express !

La première fois que j’ai fabriqué des mince pies, je ne savais pas ce que c’était ! Eh, oui, tradition britannique oblige, il y a 10 ans,  j’ai reçu un mois avant Noël, de la part de ma belle mère, une tôle pour pies, les deux emporte-pièce qui vont avec, la recette de la pâte et deux pots de mincemeat*. La recette était des plus succinctes : la liste des ingrédients en onces, naturellement, et la mention « tout mélanger dans le mixeur électrique ». Après… Et bien j’ai fait avec. La première fournée a eu un peu trop chaud. De plus, j’avais mis trop de mincemeat, donc il débordait et caramélisait. Le démoulage fut laborieux. Maintenant, j’ai pris le tour de main et tous les ans avant Noël, je fabrique des mince pies qui se conservent très bien 8 jours dans une boîte hermétique. Je n’ai pas encore tenté la fabrication du mincemeat qui, ma foi, n’est pas très compliqué. Mais pour cette année, j’ai déjà mes pots (arrivage « spécial Noël » de Londres), donc, à moins d’avoir une super commande de mince pies, je vais reporter à l’année prochaine la fabrication de cette macération de fruits  secs et épicés, dans du cognac ou du whisky.

*Mincemeat: différents fruits et raisins secs, d’écorces d’oranges et  de citrons confits, d’épices sont macérés puis cuits dans du cognac ou du whisky.

mince_pie_GP2





















– Alors, ils sont bons mes mince pies ? –  « Yes, just like Mummy’s !!! »

Pour  18 mince pies

  • 230 g (8 ozs) de farine
  • 173 g (6 ozs) de margarine *
  • 1 jaune d’œuf + 1 pour dorer la pâte (facultatif)
  • 1 cuil. à soupe de sucre en poudre
  • 1 cuil. à soupe d’eau
  • Quelques gouttes d’essence de vanille
  • ¾ d’un pot de mincemeat.

* Auparavant, c’était de la graisse de rognon de bœuf !

Ustensiles : fournis par la belle-mère, qui avaient au moins… 50 ans ! On oublie les moules en silicones !

  • 1 tôle avec empreintes de 6 cm de diamètre par pie ou tartelette tout simplement
  • 1 emporte-pièce pour le fond du pie
  • 1 emporte-pièce pour le chapeau du pie

Préparation : 20 min
Repos : 1 h
Cuisson : 15 à 20 min par fournées


  1. Verser tous les ingrédients (margarine coupée en morceaux) dans le bol du mixeur.
  2. Mixer lentement jusqu’à que tous les ingrédients soient mélangés. Retirer la pâte du mixeur avec une cuillère. Former une boule avec les mains préalablement farinées et laisser au repos dans un bol couvert de film alimentaire, pendant une heure au réfrigérateur.
  3. Préchauffer le four à 200° C (th. 7).
  4. Étaler la pâte au rouleau sur le plan de travail fariné. Découper à l’emporte-pièce les fonds de tartes et les déposer dans les empreintes de la tôle. Remplir chaque fond de tarte d’une cuillère à café de mincemeat. Étaler de nouveau la pâte restante et découper avec le second emporte-pièce les chapeaux des tartes et les déposer sur les tartes. Badigeonner les chapeaux d' œuf battu avec un pinceau (facultatif).
  5. Enfourner pour 20 minutes. Surveiller les mince pies, car en fonction du four, ils cuisent plus ou moins rapidement. Ils doivent être, juste dorés.
  6. Attendre 10 minutes pour les démouler.

mince_pie





















Les mince pies sont délicieux chauds, tièdes ou froids. Ils se dégustent avec de la custard ou notre  version de crème anglaise, très française et bien meilleure.  Quant à nous, nous avons pris l’habitude de les déguster tièdes (réchauffés quelques minutes au four) avec une salade de framboises. Crime de lèse-majesté pour  nos cousins d’Outre-Manche ! Mais moi, je trouve ça très bon et plus léger. Et les framboises se marient très bien avec ces petites tartelettes tièdes aux fruits macérés dans du brandy. Sinon, ils sont évidemment très, très bons… à l’heure du thé, bien entendu !

Pour la salade de framboise (2 petites barquettes)
Si les framboises sont trop acides, je les poudre légèrement de sucre en poudre. Je fais un jus avec 1 ou deux cuil. à soupe de sirop ou de liqueur de framboise (à défaut, de la liqueur de cassis),  1 cuil. à café de kirsch fantaisie et 2 cuil. à soupe de jus d’orange.

Où trouver du mincemeat ?
À Paris, à l’épicerie du Bon Marché, au Lafayette Gourmet, et dans les quelques épiceries anglaises et irlandaises que compte Paris.
En Province, il existe, comme à Bordeaux, une épicerie anglaise, sinon je suppose, dans les épiceries fines de certaines grandes villes. Sur Internet, vous pouvez en trouver sans problème.

© Véronique Cardineau 2007, tous droits réservés.